Annonce

Migration de votre compte

Attention, avant de pouvoir vous connecter, vous devez impérativement migrer votre compte.
Pour le migrer, rendez-vous sur la page de migration du site.
À la suite de cette migration, vos identifiants seront les mêmes que sur le site et le jeu.
Game Master

#1 14-04-2019 15:18:08

Sarlindra
Joueur


Inscription : 29-09-2016
Messages : 1

Espoir d'outre-tombe

A un doit du passé...

Un vieil individu encapuchonné à la voix sépulcrale accueillie ses visiteurs, de jeunes curieux venus d'une maison non loin, apportant un morceau de pain et de l'eau. Cela fera trois nuits que l'individu se cache dans la grange, dans une petite ferme en Arathi.

"Vous êtes donc revenus, comme d'habitude. Vous devenez un peu trop confiants, vous devriez partir." dit la silhouette, posant le bout de pain avec les autres morceaux encore intacts de l'autre côté.

"Oui, madame. Mais, l'histoire du petit Sanglier Hirsute était drôle, et vous nous aviez promis de nous en raconter une autre" dit la petite fille.

"Tu connais la coutume petite : une histoire par nourriture" répondit la voix, "choisissez bien."

Les deux petits chuchotèrent un moment avant de demander, calmement : "Quelle est l'histoire du "W" sur votre capuche?"

La silhouette, releva la tête sous l'effet de la surprise, mais laissait échapper un sourire sous sa capuche. "Cette capuche appartenait jadis à une vieille fille, qui a commis une terrible atrocité, sous l'effet de la jalousie et de l'envie ; perdant tout ce qu'elle avait. Voilà donc une question très particulière, voulez vous connaître l'histoire derrière cette lettre?... Cela commença il y'a fort longtemps..." Alors qu'elle entamait son récit, elle tendit sa main décharnée et fit apparaître une petite fumée qui dévoilait au fur et à mesure, les actes racontés...

...Cela commença il y'a fort longtemps...
A l'époque, une jeune fille appartenait à une riche famille, elle s'appelait Anastasia. La Maison Winster en dalaran. Son père était plus ou moins connu pour ses marchandises de qualité rare et sa mère pour les soins qu'elle prodiguait, une guérisseuse qui manipulait avec aise certains sortilèges de première soin, et sa sœur, avec qui elle tentait de rejoindre le Kirin Tor. La sœur, l'illuminée, et elle, la délaissée. La beauté incarnée et la seconde... la prodige et la ratée...Toujours la sœur en premier. Ce fut la cause majeure de son acharnement pour être reconnue comme mage de la cour. Comme elles avaient les gènes de leur mère, elle-même descendante d'une petite lignée de sorciers, elles reçurent la possibilité d'étudier la magie après avoir dévoilé involontairement certaines capacités innées. Malgré leurs différences, Anastasia gardait tout en elle. Alors qu'elle essayait d'améliorer certains principes concernant la magie d'illusion, son oncle, déclaré mort sur le front, lui légua certains de ses biens...plus ou moins : La sœur se retrouvait avec de beaux bijoux d'or et d'argent, et elle, un cheval...Affectueux certes, mais...une monture...Quelle désolation!


Au fur à mesure des années, chacune d'entre elles commençait à se distinguer dans des domaines précis : La sœur bien évidemment, excella dans les domaines de l'abjuration, de l'enchantement et de l'évocation, et notre protagoniste...pu parfaire son savoir dans l'illusion, mais toujours avec des lacunes en ce qui concerne la transmutation. Résultat : La sœur eu comme mentor un membre de l'Union des mages...ce qu'Anastasia ne pouvait tolérer après tout ses efforts. Zarniel (c'est ainsi que fût nommé le cheval de son oncle) était le seul qui était toujours à ses côtés...Lui seul pouvait la comprendre d'après son point de vue...avec sa mère qui faiblissait de jour en jour...Et son père qui rejoindra ses ancêtres d'un moment à l'autre.
Le temps passa et le paternel rendit son dernier souffle, la faisant sombrer dans une dépression noire. Alors que le monde sombrait autour d'elle, elle se souvint des paroles de son père, sur son lit de mort, la semaine qui suivit : "N'oublie pas, mon enfant, que tu es maîtresse de ton destin...L'insecte faible n'entretient pas son corps, mais son esprit."

Ces mots la suivirent plusieurs années jusqu'au jour où elle parti en groupe, sur ordre du Conseil, étudier une source de magie sauvage détectée loin dans les régions du nord. Aînée de son groupe, elle restait cela dit à la merci du commandement de sa sœur, élevée à un rang supérieur...et fiancée...Mais le cœur d'Anastasia perdit de son éclat depuis fort longtemps. Seule la plus noire des rancœurs l'habitait désormais. Tout au long de leur quête, ils étaient accompagnés par un haut-mage de la cour qui, a défaut de leur faire cours, leur dévoila le véritable but de leur voyage qu'il qualifiait "initiatique", car cela leur permettrait d'après lui à mieux se connaître, et ainsi acquérir un sentiment de contrôle de leur être, et de leur flux magique par la même occasion. Un discours intéressant...sans cette sœur parfaite. Sur le dos de son seul ami équidé, une étincelle lui traversa l'esprit ; idée qu'elle regretta dés sa réalisation. Murmurant une incantation, elle pu créer un petit anneau de flammes inexistant autour de la taille "parfaite" de sa sœur, que tout le monde commença a surnommer "l'enflammée"...cela aurait pu être drôle...

Malheureusement, ce ne fût pas le cas de son cheval qui paniqua, se redressant violemment, avant de tomber sur le dos. L'animal ne subit aucun dommage apparent...contrairement à son cavalier. Inerte, son corps gisait là, devant les yeux d'Anastasia...pleins de larmes, et celui des autres, laissant paraître l'étonnement, la peur et la colère. Sans penser à autre chose, elle prit ses jambes à son cou, et rebroussa chemin, poursuivit par certains membres du groupe, arborant certaines injures, dont "sorcière" et "fratricide" revenaient souvent. Une seule pensée lui traversa l'esprit : fuir, le plus loin possible...
Dans un geste immédiat, elle murmura une incantation pour se téléporter sans penser aux risques, se retrouvant au milieu de nulle part, dans une région enneigée et désertique, Zarniel en sa compagnie, laissant paraître quelques hiboux impressionnants, et des ours, tous au pelage blanc. Le Berceau-de-l'hiver, la région de Dun Morogh? Elle l'ignorai, mais sentit la confusion envahir son esprit, s'y mêlant de la joie, de la tristesse puis un sentiment de soulagement immédiatement remplacé par la peur. Une grotte se situait non loin de sa zone d'apparition, et en fit sa demeure pendant 2 longues années. Seule avec son cheval...son seul ami...

"Et elle a vécu comme un abnima...amobinale....abobinable...comme un grand monstre blanc des neiges?" dit l'autre enfant, les yeux brillants et désirant connaître la suite.

"Elle s'en approchait, mais travailler et perfectionner ses illusions était son plus grand désir, maintenant que personne ne savait où elle était, ni ne lui barrait la route vers sa destinée"

"Alors...alors? Qu'est ce qui s'est passé?" demande la petite fille, impatiente.

"Après cela..."

La région où elle s'était retrouvée surplombait la vallée des frigères, une clairière cachée, à l'extrême sud de Dun Morogh. Après cela, elle prit la décision de suivre les vents qui la guidait. Peu importe où elle allait, ce sentiment de liberté l'avait conquise, mais elle sentait la peur à chaque pas...L'envie de connaître ce que sa mère était devenue après "la mort accidentelle" de sa sœur le dérangeait, mais elle devait le savoir. Plusieurs semaines passèrent avant qu'elle ne s'approche d'Hautebrande. Mais l'air paraissait lourd...et les flammes s'élevaient loin dans le ciel...en direction de la ville. Zarniel galopait à en perdre haleine...et le spectacle l'horrifia...une armée de mort avec pris d'assaut la ville, des morts de tout les côtés. Elle  restait horrifiée sur place, avant qu'un énorme crochet rouillé empestant la viande pourrie et le sang séché n'agrippe Zarniel, l'éventrant par la même occasion, les faisant heurter violemment contre le mur. Une aberration...une monstruosité, tel un boucher qui ne savait où couper, s'acharnait sur eux, avec quelques goules à ses côtés. Le canasson était mort sur le coup, et elle, grièvement blessée à la jambe...elle pu créer une image d'elle même non loin, se rendant invisible par la même occasion, mais sa blessure ne lui permit de faire durer l'effet pendant très longtemps. Le puits menant vers les égouts non loin, elle s'y ait hâté, avant de recevoir une flèche noire en plein cœur, ressentant la souffrance de milles âmes en peine...le corps tombant, inerte, non loin de celui du canasson.

"Elle est toujours là bas? A-t-elle été enterrée?" demandent les enfants, la joie disparue depuis peu.

"Elle repose en paix pour l'heure, mais l'histoire raconte qu'elle arpente les terres alentours sur son fidèle compagnon équidé, maudissant ceux qui croisent son chemin...à présent, il se fait tard, et j'ai largement dépassé le temps nécessaire avec votre bout de pain. Filez!" dit la voix.

"Elle fait peur votre histoire!" Disent les enfants en cœur avant de quitter la grange, au rire moqueur.

"Mon cœur me perdra...dit-elle, seule, il va falloir que je reprenne la route..."

Tandis que les loups et coyotes hurlaient à la lune, une lumière fit éclairer un anneau autour de l'un des doigts décharnés, laissant paraître des initiales : A.W.

Dernière modification par Sarlindra (14-04-2019 15:30:59)

Hors ligne

Pied de page des forums

{/literal}